Blogger Template by Blogcrowds

vendredi 18 décembre 2009

NEW MODEL ARMY ~ La Maroquinerie. Paris.










Opening : Memories of a Dead Man




Ce qu’en a pensé Jean Pierre :

« Je n’aurais pas du voir ce concert, mais Gilles B, qui avait pris sa place pour un autre concert au Nouveau Casino, me donna son billet (ce dont je l’en remercie…). Parti assez tôt de Beaumont à cause de la neige, je suis passé prendre au passage Florence, et, la circulation étant assez fluide, nous sommes arrivés de bonne heure devant la Maroquinerie… qui n’était pas encore ouverte : direction un café pour nous réchauffer ! Un peu plus tard, nous entrons à la Maroquinerie, mais, comme il n’y a personne faisant la queue, direction cette fois le café-restaurant de la Maro… Christine, la copine de Flo, arrive à son tour, et deux kirs plus tard, nous voilà enfin à faire la queue où nous retrouvons Vincent… En fait, nous entrons dans la salle assez rapidement…

Il n’y a pas beaucoup de monde pour assister à la première partie, Memories of a Dead Man, un groupe français - voire même du cru, car ils sont de Paris. Ils sont quatre sur scène : un guitariste, un bassiste, le chanteur et un batteur un peu spécial, puisqu’il est assis sur une espèce de caisson de basse qu’il frappe avec les mains (…sur le devant…), ce qui produit un son métallique. Quant au chanteur, il ne chante pas vraiment, mais produit des borborygmes qu’on dirait sortis tout droit d’un homme des cavernes (…le physique aidant aussi !). La musique assez lancinante, très répétitive, et j’ai l’impression (c’est je crois même une certitude !) d’avoir entendu le même morceau tout au long du set d’une ½ heure… ce qui suffit largement !

21h05 : arrivée de New Model Army, le groupe se compose d’un chanteur, Justin Sullivan, un guitariste (Marshall Gille), un bassiste (Peter Nice), un batteur (Michael Dean) et Dean White aux synthés (…et qui prendra de temps en temps la deuxième guitare). Sur scène, premier titre : States Radio, un morceau assez lent… mais dès le titre suivant (Get me out), ça se déchaine autour de moi. Flo commence à jouer les petits pois sauteurs, derrière moi des Anglaises entament des danses psychédéliques qui vont durer tout le concert, mais tout cela dans la bonne humeur… Le chanteur, qui avance en âge, mais garde une certaine forme, emballe le concert : lorsque deux titres après, arrive Mambo, c’est à nouveau un véritable déchaînement dans le public… Le guitariste, lui, s’en donne à cœur joie, les solos défilent avec une rapidité assez impressionnante, et les poses se multiplient. Pour l’instant, le concert est parti sur les chapeaux de roue, le public est aux anges, et moi j’ai du mal à prendre des photos car Flo à côté de moi n’arrête pas… Cela fait plaisir de la voir se défouler ! Christine n’est pas en reste non plus… Ne connaissant pas le groupe comme eux, je n’en apprécie pas moins la prestation sur scène. NMA continue sur sa lancée, les titres se suivent, et le public constitué a priori de très grands fans connaît les paroles des chansons par cœur : il faut dire que c’est un « best of » de leur carrière qu’ils nous offrent ce soir… Donc que du bon ! J’ai retenu certains titres comme Chosen, Autumn, Whitecoats… mais bon, je ne vais pas tous les citer… Le set se termine par  un WWTG très  électrique.

Rappel : ayant pris la set list pendant la pause, un roadie me la fait reposer, alors que les morceaux du rappel n’étaient pas inscrits dessus… Et il m’a refait le coup au deuxième rappel : incompréhensible ! Retour du groupe sur scène, et cela avec des anciens titres (dixit Flo), et c’est reparti à la vitesse grand V : derrière moi, cela continue à sauter partout, et le batteur frappe comme un forcené, le groupe par l’entremise de son chanteur nous dit sa joie de jouer à Paris… Cela se ressent sur leurs visages, ça fait toujours plaisir de voir des groupes jouer de cette façon et à fond tout le long de leur set ! Après quatre titres - et avoir pu enfin récupérer la set list, c’est la fin du concert : presque 1h50, beaucoup de groupes ne jouent pas aussi longtemps…

Après ce concert, je pense que je retournerai les voir, et essaierai de combler mes lacunes sur New Model Army… En conclusion, une très bonne soirée… et retour a la maison après avoir déposé les filles chez elles ! »







photos de jean pierre



New Model Army aussi appelé NMA, est un groupe de rock indépendant britannique fondé en 1980 par Justin Sullivan et Robert Heaton. Ils sont bien connus pour leur engagement inflexible vis à vis de leur vision originale de la musique, de la manière dont elle doi être jouée, ainsi que pour leur éthique. De ce fait, ils ont souvent été catalogués comme un groupe punk. Même si l'influence principale est le punk (mais plus mélodique que la plupart des représentants de ce genre), NMA n'hésite pas à s'inspirer, voire intégrer, d'autres styles musicaux tel que le Folk.

Son nom provient de la New Model Army fondée par Oliver Cromwell lors de la Première révolution anglaise. Ce trio anglais est devenu un groupe culte par la grâce de performances scéniques à la frontière du chaos.

(http://www.myspace.com/newmodelarmymyspace)




•    1984 : Vengeance
    •    1985 : No Rest For The Wicked
    •    1986 : The Ghost Of Cain
    •    1987 : New Model Army (EP)
    •    1989 : Thunder And Consolation
    •    1990 : Impurity
    •    1993 : The Love Of Hopeless Causes
    •    1998 : Strange Brotherhood
    •    2000 : Eight
    •    2005 : Carnival
    •    2007 : High
    •    2009 : Today Is A Good Day

Albums Live
    •    1991 : Raw Melody Men (Raw Melody Men est une anagramme de New Model Army)
    •    1993 : BBC Radio One Live In Concert
    •    1999 : All Of This – The “Live” Rarities
    •    1999 : ...& Nobody Else (2 CD)
    •    2008 : Fuck Texas, Sing For Us

Compilations
    •    1988 : Radio Sessions 83-84
    •    1992 : History - The Singles 85-91
    •    1994 : B Sides And Abandoned Tracks
    •    1997 : Small Town England (2 CD)
    •    2000 : New Model Army (3 CD)
    •    2001 : History – The Best of New Model Army
    •    2001 : The Best
    •    2002 : Lost Songs (2 CD)
    •    2003 : Great Expectations – The Singles Collection
    •    2004 : Original 20
    •    2004 : The Collection









Justin 'Slade the Leveller' Sullivan - guitars, harmonica and voice
Peter 'Nelson' Nice – bass and drums
Dean White – synths and guitar
Micheal Dean – drums and percussions
Marshal Gill - guitar











States radio (Today is a Good Day - 2009)
Get me out (Impurity - 1990)
The Charge (Thunder And Consolartion - 1989)
Mambo Queen of the Sandstone City (Today is a Good Day - 2009)
Peace Is Only (Today is a Good Day - 2009)
Today is a Good Day (Today is a Good Day - 2009)
Disappeared (Today is a Good Day - 2009)
High (Hight - 2007)
One of the Chosen (Hight - 2007)
Autumn (Today is a Good Day - 2009)
White Coats (Thunder And Consolartion - 1989)
Lurhstaap (Inpurity - 1990)
Vagabonds (Thunder And Consolartion - 1989)
Wired (Hight - 2007)
Wonderful Way To Go (Strange Brotherhood - 1998)

Encore 1

LA Push (Today is a Good Day - 2009)
51st State (The Gosth Of Cain - 1986)
No Rest (No Rest for the Wicked - 1985)

Encore 2


Poison Street (History - 1992)

I Love The World  (Thunder And Consolartion - 1989)


La durée du concert : 1h40


AFFICHE / PROMO / FLYER





Aucun commentaire: