Blogger Template by Blogcrowds

samedi 8 mai 2010

LCD SOUNDSYSTEM ~ Le Bataclan. Paris.











Opening : YACHT



Ce qu’en a pensé Gilles B. :

 « Il n’a guère fallu plus que quelques jours pour que les deux concerts de LCD Soundsystem affichent sold out, d’où ma décision de prendre les devants : j’arriverai tôt ce samedi pour assurer le premier rang. Et effectivement, j’ai assuré… puisque vers 17h15, je suis la seule personne sur place, bientôt rejoint par Gilles P. Et à ma grande surprise, on verra les gens arriver tranquillement, et lors de l’ouverture des portes, nous ne sommes guère qu’une centaine à être présents.

Je vais directement me placer au premier rang, un peu décalé sur la droite, ainsi je serai juste en face de James Murphy. La première partie est assurée ce soir par Yacht, un groupe aux parfums électro pop mené par Jona et Claire, une jeune femme blonde au look androgyne, pas mal pompé sur Annie Lennox. Yacht, je les avait vus il y a 3 ans, ou plutôt c’est Jona que j’avais vu, il constituait alors le groupe à lui tout seul. Que retenir de cette prestation de 30 minutes ? Un début un peu laborieux, l’électro, on en a déjà vu 1000 fois, et j’avoue que chaque fois cela craint, mais au bout de quelques minutes, le duo (et son groupe) arrive à capter notre attention, d’une part grâce à leur musique au parfum rock, et puis surtout du fait de la prestance scénique des deux principaux protagonistes, qui au final, rend le spectacle plutôt sympathique. A noter un bon final avec un gros son de guitare. Bien pour mettre l’ambiance, quoi !

Sur la scène, il y a de quoi être impressionné, car cela regorge de matériel, des tables avec leur lot de synthés et autres instruments électroniques, des amplis un peu partout, surtout pour le bassiste avec 4 gros caissons Ampeg : du coup, la batterie ne trouve place que sur le côté droit de la scène.

Les lumières s’éteignent, l’adrénaline monte, devant nous un roadie a apporté un seau à Champagne rempli à raz bord de glaçons et d’une bouteille, ainsi qu’une coupe à champagne. Le plus drôle, c’est que je n’aurai pas vu James Murphy en boire une seule goutte, par contre il distribuera les glaçons en fin de concert. James Murphy ! L’objet de toute mon attention : une sorte d’ours bienveillant, il semble tout le temps à moitié dans le coma, pas bien réveillé, un peu « défraîchi », le bonhomme semble aussi avoir légèrement grossi. Mais dès que le groupe embraye, c’est presque instantanément la magie. Pour donner une vague idée de ce que l’on ressent en voyant, et surtout en écoutant LCD Soundsystem, on pourrait rapprocher cela d’un groupe comme les Talking Heads pour ceux qui les ont vus, Gilles P me l’a d’ailleurs fait remarqué après le concert. Mais LCD Soundsystem est loin d’être une pâle copie de ses glorieux ainés. Leur truc à eux, c’est une espèce de transe jouissive que je ressens sur chaque morceau. Cette transe, elle est d’abord purement punk rock, avec Drunk Girls, extrait du dernier album dont le groupe ne jouera d’ailleurs que trois morceaux je crois. On attaque alors le très sérieux avec Get Innocuous !, du pur LCD Soundsystem : rythmique infernale, des sons en boucle, on entre dans la danse, c’est presque primaire tant cela semble simple, je sais d’ores et déjà que le concert sera une réussite. Car maintenant cela s’enchaine à toute allure, Pow Wow, un excellent titre du dernier album avec son intonation Talking Heads… puis c’est le classique Daft Punk. Il commence à faire chaud au Bataclan, de son côté James Murphy s’excuse de ne pas pouvoir jouer plus fort (satanées lois françaises !) mais devant, le son est tout simplement parfait. Murphy est tantôt de profil, le regard fixé soit sur le batteur, soit sur la jeune femme asiatique qui tient les « claviers » au centre de la scène, toujours avec son micro millésimé année soixante collé aux lèvres, un hurleur ou plutôt un scandeur, le James Murphy.

La seconde partie du spectacle sera terrible, c’est d’abord par une forte poussée du public que LCD entame All My Friends, puis avec Tribulations on va du côté de New Order tout simplement… L’atmosphère est chaude, très chaude, mais avec Movement et Yeah, elle va encore monter d’un cran, c’est l’explosion. Ce qui est paradoxal, c’est que sur scène, il n’y a pas une exubérance particulière, juste des musiciens qui ont le feeling et puis surtout, le maître d’œuvre qu’est James Murphy, personnage introverti peut-être, mais quelle force dès que la machine LCD Soundsystem est lancée !  Comme pendant le concert d’Editors, il y a quelques jours, je n’ai pas pu m’empêcher de sauter sur place, de gesticuler et de hurler, car mon excitation était à son comble, une fois de plus c’est difficile de décrire ces moments bien précis, il faut les vivre tout simplement.

Pour le rappel, nous aurons droit à une excellente version de Losing My Edge avec James Murphy dans son rôle typique de chanteur/parleur avec son phrasé bien caractéristique, je m’étais tout de même aperçu auparavant, pendant I Can Change je crois, de la voix assez exceptionnelle de Murphy.

1h39 de concert, je suis « en nage », j’ai tout de même le temps d’avoir la set list de James Murphy avant de rester un peu dans la fosse, le temps que les gens évacuent, mais surtout pour pouvoir encore jouir de ces instants avec encore pleins de souvenirs dans la tête. Sans conteste ce concert fut pour moi un grand concert, je regrette presque de ne pas doubler la mise demain. Rendez-vous avec LCD Soundsystem à Rock En Seine, un autre lieu, un autre style de concert, j’espère que le résultat sera le même. »





photos de gilles b

 

LCD Soundsystem
est le projet solo du producteur James Murphy, co-fondateur du label dance-punk DFA Records. La musique de LCD Soundsystem peut être décrite comme un mélange de dance music et de punk rock avec des éléments de disco et d'autres styles.

(http://www.myspace.com/lcdsoundsystem)
 

 

 2005 : LCD Soundsystem
2006 : Introns
2007 : Sound Of Silver
2010 : This Is Happening


James Murphy: Vocal

+ band



La Setlist du Concert
LCD SOUNDSYSTEM



Us v Them (Sound Of Silver - 2007)
Drunk Girls (This Is Happening - 2010)
Get Innocuous! (Sound Of Silver - 2007)
Yr City's a Sucker (Introns - 2006)
Pow Pow (This Is Happening - 2010)
Daft Punk Is Playing At My House (LCD Soundsystem - 2005)
All I Want (This Is Happening - 2010)
All My Friends (Sound Of Silver - 2007)
I Can Change (This Is Happening - 2010)
Tribulations (Introns - 2006)
Movement (LCD Soundsystem - 2005)
Yeah (LCD Soundsystem Early Singles - 2005)

Encore

Someone Great (Sound Of Silver - 2007)
Losing My Edge (LCD Soundsystem Early Singles - 2005)
New York, I Love You But You're Bringing Me Down (Sound Of Silver - 2007)



La durée du concert : 1h39


AFFICHE / PROMO / FLYER












Aucun commentaire: